Top Menu

Vendredi soir, à l’heure où la plupart des français sont scotchés devant leur écran, attendant la pizza qu’ils ont commandé en sirotant une première bière, nous traversons Lyon pour un dîner particulièrement original.

La coupe d’Europe débute et le métro est vide… Tant mieux pour nous. Ce que nous n’avions pas prévu cependant c’est l’inaccessibilité de la station à laquelle nous aurions dû descendre ! Dommage. Il fallait que le restaurant soit à côté de la seule station de métro qui n’a pas d’accès PMR à Lyon… En fait, la station Croix Paquet sur la ligne C dispose d’une sortie/entrée accessible (avec des gros bras bien musclés car la pente pour y accéder est abrupte) lorsqu’on descend vers l’hôtel de ville mais pas en montant vers la Croix-Rousse. Bref, on était donc très en retard.

Finalement, l’Ourson qui boit nous ouvre ses portes (accessibles!) et nous nous faufilons vers notre table pour découvrir le mystérieux menu. Un restaurant qui fait l’unanimité sur le web et pour lequel la réservation est carrément obligatoire. Une quarantaine de places assises dans un cadre épuré, une équipe tout droit venue du Japon et une cuisine surprenante.

Le menu 3 plats à 32€ change chaque mois et propose 2 entrées, 2 plats et 2 desserts ou 2 fromages. De A à Z, nos papilles ont été stimulées, parfois par d’agréables surprises, d’autres fois par des sensations quelques peu déroutantes. Acidité, texture, goût, douceur… la cuisine du chef est innovante et originale. Si les traditionnels entrecôte-frites vous ennuient terriblement et que vous avez une soudaine (enfin pas trop – délai de réservation 2-3 semaines!) envie de changement : c’est l’endroit où casser la croûte!

 

Qui l’eut crû ? Il aura fallu 26 ans pour que je goûte enfin les escargots. Merci l’Ourson ! Je me suis couchée moins bête et ça j’aime…

About The Author

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close